Bulletin pédagogique : l'Intention

Publié le par Association Seiza

La pratique des arts martiaux requiert un certain enagement de la part de l'élève comme du maitre.

L'état d'esprit que l'on doit épouser n'est pas toujours clair : la vision européenne du "sport de combat" a faussé l'attitude à adopter en poussant à la compétition olympique des disciplines qui servent avant tout à l'épanouissement personnel et au partage avec autrui. Alors, on peut être un peu perdu.

Adel Paul Boulad a entrepris d'écrire ce bulletin afin de nous éclaircir sur l'Intention que chacun doit mettre dans sa pratique ; pour évoluer, s'épanouir et respecter la discipline comme ses partenaires. 

Comment doit-on se présenter à un cours de Modern Tahtib, c'est ici que vous le découvrirez !

 

humans

L’INTENTION

La proposition de SEIZA est une pratique pluridisciplinaire des arts martiaux pour en extraire les fondamentaux performants du combat, développer le geste et l’attitude juste, dépasser ses freins et se réaliser dans la vie.

Les arts pratiqués sont essentiellement les arts du karaté-do, aïki-do, iaï-do, bô-do et notamment le plus ancien connu, Tahtib, l’art du bâton égyptien.

Le projet SEIZA est aujourd’hui centré sur Modern Tahtib. L’approche pluridisciplinaire de SEIZA permet, dans des systèmes et des points de vues différents (aïki-do, karaté-do, iaï-do, bô-do), de développer les fondamentaux du combat et de la relation. Pour progresser et trouver du plaisir dans la pratique martiale il est essentiel de profiter de tous les cours hebdomadaires produits par Seiza.

L’intention de SEIZA rejoint les indications exprimées par l’instructeur du Tahtib à son élève soldat et gravées sur la chaussée de la pyramide Sahourê, 2ème roi de la Vème dynastie, -2800 av JC.

De gauche à droite :

  • « Ajuste ton bras…  protège ta tête »,
  • « Vas-y je t’attends », « presse toi … »,
  • « Cherche à me toucher »,

Autrement dit :

  • Centre-toi !
  • Engage-toi avec l’autre !
  • Considère l’autre !

LES VALEURS

  1. Pratiquer, pratiquer, pratiquer sincèrement.
  2. Règles de conduite : Transmission complète, globale et juste, aux autres, sans rétention. Pas de religion ni prosélytisme. Respect des calendriers, des échéances et des horaires.

S’organiser en conséquence, son planning, sa ponctualité, etc.

  1. Valeurs morales : Essentiellement celles de l’homme accompli au sens du « budo » ou " فن النزاهة ". Respect (faire naître la confiance), Courage (faire ce qui est juste), Intégrité, Equité, Authenticité (regarder et dire les choses comme elles sont), Sincérité (expression sans déguisement ni duplicité), self-control, Politesse (respect d’autrui), Modestie (parler sans orgueil), Honneur (faire suivant ma parole), Confiance, Harmonie, Fraternité, Recherche de la Paix, Loyauté (Fidélité), Gentillesse.

Discerner ces valeurs dans la pratique et au-delà, partager avec les autres.

  1. Principes de pratique : présence, souplesse physique et mentale, respiration, endurance, résistance, adresse (aptitudes, précision), détente, posture juste, puissance et contrôle, attitude juste.

Distinguer les thèmes à travailler et en parler avec l’instructeur.

  1. Dispositions personnelles pour une pratique utile :
    1. Suivre et appliquer les indications et le cadre de l’instructeur,
    2. L’instructeur facilite l’accès à une discipline martiale en donnant un cadre, des indications et un rythme. C’est par la recherche personnelle (discernement, changement d’angle,…), par l’expérience physique et mentale, par les perceptions que chacun découvre les trésors infinis des arts martiaux.
    3. Le corps avec tous ses membres, la respiration et la présence sont dans chaque geste,
      1. Donner & Recevoir,
      2. Puissance & Contrôle,
      3. Lancer & Relâcher,
      4. Haut & Bas
      5. Droite & Gauche,
    4. Etre engagé - pas attaché, sérieux - pas rigide, joyeux – pas excité, puissant – pas jeu de pouvoir, ciblé – pas fermé, ouvert à 360° - pas dispersé, geste total et juste – pas crispé,
    5. Pour une pratique engagée et en sécurité, les sessions commencent avec des étirements, des exercices respiratoires dynamisant, une préparation globale du corps avec ou sans arme.
    6. Chaque entraînement aspire au développement et à l’accomplissement de soi, en pleine conscience, en harmonie avec les autres. La pratique du Tahtib apporte un plus, celui de la possibilité du développement de l’individu par le collectif et réciproquement, utile pour l’harmonie des sociétés.

Discerner ses propres dispositions et son intention dans la pratique. Partager avec les autres et en parler avec l’instructeur pour en extraire des axes de pratique et un plan personnel de développement.

Adel Paul Boulad, Janvier 2014

Publié dans Bulletins

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :