Tahtib inscrit à l'Unesco

Publié le par Association Seiza

Au bout de cinq ans d’investigation et de campagne, le bâton de combat Egyptien a été inscrit au Patrimoine Intangible de l’UNESCO au cours de l’Assemblée Générale du 30 Novembre 2017 à Addis Abeba, tel que

“TAHTEEB – Jeu du Bâton” ; “TAHTEEB – Stick Game”
Nomination file N°01189
Inscription N° 11.COM 10.b.10

 

C’est en Novembre 2011 qu’Adel Boulad, fondateur du Modern Tahtib, a initié le processus auprès de l’Ambassadeur d’ Egypte à l’UNESCO. Son chemin semé d’embuches et d’obstacles de tout ordre, a enfin abouti avec succès pour cet art plurimillénaire.

Adel a assemblé le 1er dossier avec les experts Ayman Khoury et Sameeh Shaalan en parcourant la Haute-Egypte pour les interviews, les reportages et les attestations. Il a obtenu l’accord de l’Association de la Haute Egypte pour l’Education et le Développement (AHEED) puis la signature du Ministère Egyptien de la Culture. 

En 2014, il a dû ajuster le dossier pour une seconde soumission pour se conformer aux critères de l’UNESCO et traiter les objections soulevées par la commission culturelle de l’UNESCO. La création de Modern Tahtib et notamment son programme de formation d’instructeurs sportifs, a permis d’établir la crédibilité du dossier. La protection du Patrimoine se fait dans ce cas par son développement au-delà du village, dans les villes et pour tous, hommes et femmes, sous une forme structurée, codifiée, sportive et pacifique.

Dans la phase finale en Novembre 2016, il a armé Ahmad Nassar, à la délégation Egyptienne de l’UNESCO et Nahla Emam du Ministère Egyptien de la Culture, avec les arguments décisifs. Les rencontres à Tunis, Paris, et Addis-Abeba ont permis de passer de deux critères positifs à cinq sur les cinq requis par l’UNESCO.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article