Bulletin : Gawla, le cadeau des invités ... présents !

Publié le par Association Seiza

Bonjour à tous ! Pour notre nouveau bulletin, nous allons vous offrir un cadeau qui se mérite. Il faudra, pour chacun, écouter sa volonté propre car c'est une fois en chemin que d'autres personnes peuvent nous accompagner.

Bulletin n°12 : Gawla, le cadeau des invités présents

Bonne lecture :)

Quelle est ton excuse ?

Quelle est ton excuse ?

De génération en génération, la pratique martiale s’arrête, reprend se poursuit au gré des mariages, des naissances, des changements de job, des lessiveuses à réparer, des lassitudes et des envies… . Samedi 13/12/14, certains ont réussi à surmonter le petit muret matinal composé des briquettes habituelles du coup de spleen du samedi, de la météo, de la petite musique « à quoi bon … », de se dire « rester bien au chaud… », « j’irai samedi prochain… », « des courses à faire… »  Ils ont reçu le formidable cadeau d’un Parc Montsouris baigné, calmé par une bruine hivernale.

Au-delà du muret …

Pour ma part le 13/12/14, en le pratiquant avec les jouteurs présents j’ai reçu en supplément, le cadeau de la forme Gawla (« promenade ») et de ses applications en combat. 

Gawla est une forme tourbillonnante, d’apparence âpre et sobre, qui sollicite tout du long le même bras directeur, celui qui tient le bâton. L’autre bras remplit tout du long de la forme tous les autres rôles requis notamment ceux d’équilibre, de maintien du corps, de leurre, de repère, de potentiel bras directeur. Gawla se déroule en six phases, chacune contient sa propre oscillation et ses fulgurances.

L’investigation de Gawla par tronçon révèle une multitude d’applications de combat. Le fil conducteur est d’emmener (de balader) l’autre jouteur dans les trois dimensions de l’espace, et dans une variété d’attitudes. En changeant l’amplitude et la vitesse d’exécution chacun peut y découvrir et développer ses propres pistes pour le combat. Comme pour les autres formes, l’architecture proposée facilite la mémorisation. Pour les applications à deux ou en combat, il convient de varier les angles.  Avec ce bagage, Gawla se révèle être une promenade avec l’autre dans un espace développé qui affûte la conscience de la verticale, celle du corps et celle de l’attitude.

…à travers les présents et les absents…,

Si à la création de l’association en 1978, les fondateurs avaient 25-27 ans, aujourd’hui devenus sexagénaires ils y côtoient des ados, des trentenaires, des quadras et des quinquas pour partager une passion.

De génération en génération, la création et l’exploration se poursuivent, immuables, emmenés par la passion de la pratique !

De génération en génération, les présents successifs ont été tout au début  invités. Ils ont été invités par un des anciens, invités par la vue de la pratique, invités par une envie, invités par un état d’esprit !

… Le cadeau !

L’occasion de se retrouver avec soi-même par les autres, dans le combat, le rythme et l’énergie. 

Se retrouver avec les autres parce que chacun contribue à cette possibilité et veille à la transmettre…

Appréciez la pratique du Modern Tahtib !

 

Adel Boulad, 25 Décembre 2014

Publié dans Bulletins