Bulletin : les pratique respiratoire

Publié le par Association Seiza

Toute pratique physique demande une certaine maitrise de son corps (sans rire).

Plus on fait de sport, plus on se rend compte que la moindre optimisation de l'effort et du contrôle de son énergie est primordiale pour repousser ses limites, à chaque entrainement.
La respiration est le premier facteur d'épuisement ou d'endurance ; comme elle peut être un excellent outil pour maitriser son stress dans la vie de tous les jours.

Dans ce nouveau bulletin, Adel Paul Boulad vous expose des techniques de respirations qui pourront vous aider autant dans vos entrainements que dans votre quotidien.

Dhalsim - the Yoga flame

Dhalsim - the Yoga flame

Tel que je l’ai pratiqué avec Itsuo Tsuda (78-81),
et pratiqué par lui avec Me Ueshiba et largement commenté dans les ouvrages Aïki-Do. Légèrement transformé depuis.

Adel Paul Boulad

1ère partie, en solo

Seiza face à la tête du dojo,

  1. Trois larges mouvements circulaires avec trois frappes des mains (3 FM),
  2. Salut des anciens (face à la tête du dojo), puis salut des présents, et absents

Debout,

  1. 3FM
  2. KA MI, Inspirer et expirer réunir les mains comme en position « zazen », « tenir un gros œuf fragile plaqué sur le ventre », et invocation des Kami,
  • KA inspiration (feu, carré, terre, 8 coins de l’univers, énergie montante)
  • MI expiration (eau, cercle, énergie descendante)
  1. 3FM,
  2. Face à la tête du dojo, d’abord à Gauche 45°, puis à droite, enfin à gauche, faire la série « Rameur+Vibration » 3 de plus en plus vite et de plus en plus fin tel que
  3. Mouvement dit du « rameur », FUNAKOGI UNDO,
  4.                                                            Prononcer                Vitesse

                                                               (A chaque coup de rame)

    12 fois à gauche :                Ei-Ho                          JO = lent

    12 fois à droite :                  Ei-Sa                          HA = normal

    12 fois à gauche :                Ei-Ei                           KYU= rapide

  5. Vibration de l’âme, TAMA-NO-HIREBURI, Chaque série « rameur » est suivie de, mains jointes collées devant le hara en vibration de plus en plus fine d’une série à l’autre, respiration profonde/présente : vibration tout le long du corps. Tel que …
  6. Après                         Prononcer, invoquer                     Référence

    la 1ère série,                AME-NO-MINAKUSHI                    le CENTRE (céleste)

    la 2ème série,            KUNI-TOKO-TASHI            le TEMPS (éternité)

    la 3ème série,               AMA-TERASU                                   l’ENERGIE (déesse du soleil)

Série d’étirements et mis en énergie de type do-in, sur l’ensemble des méridiens,

  1. Vers la gauche en Kokutsu, larges mouvements circulaires et horizontaux des bras, mains réunies. Idem à droite
  2. Face à la tête du dojo, mains réunies, larges mvts circulaires verticaux des bras. Trois à G, puis Dr. Idem avec large mvt du corps, flexion jusqu’au sol. 
  3.  Bras croisés, extensions des coudes en l’air, flexion du tronc.
  4.  Idem avec flexion du corps,
  5.  Debout, extension des bras, étirements, secouer les mains en l’air, puis les jeter vers le bas,
  6. Kibadachi, jeter les bras mains jointes alternativement à G-DR,
  7. Taï sabaki alternativement à G/DR,
  8. Etirement du dos en kibadashi, les 2 mains posées sur les genoux, pousser G-DR.
  9. Etirement des jambes en Kokutsu
  10.  Accroupi pieds à plats,
  11.  Saluer les 8 directions, d’abord les 4 cardinales, puis les diagonales dans un mouvement à la fois de coupe et d’«embrassade », réunir les mains à hauteur du visage, bras vers l’avant arrondis,
  12.  En Seiza, poser le dos au sol sans cambrer, maintenir les genoux en Seiza, tourner trois fois les mains jointes au-dessus du tronc, G/DR,

Allongé sur le dos,

  1. Allonger les jambes, étirement du dos en position allongée en balançant les 2 jambes fléchies sur les côtés, puis alternativement l’une fléchie l’autre étirée
  2.  Saisir la tête avec les bras, les mains réunies derrière la tête, unir le corps en souplesse/présence pour le secouer à partir de la tête ; expirer longuement
  3.  Jambes fléchies relevées, mains sous les genoux, exécuter 10 mvts circulaires, pédalages, rétropédalages
  4.  « Rouler sur le dos », culbuter d’arrière vers l’avant, alterner G/DR, mae geri ou mawashigeri… dans la phase « avant », pousser le koshi
  5. Etirement du dos en position « crevette »
  6. Chandelle puis poirier

Assis

  1. Etirement des jambes assis : grand écart (côté/flanc/face) / pieds joints (à plat/arrondi/diagonal/ »traversée des pieds) / papillon avec talons aux fesses
  2. Croisé bras (Dr, G)/croisé jambes (G, DR)/Alterner
  3. Massage voûte plantaire/orteils/coups avec poings fermés/rotation cheville/secouage
  4. préparation zazen/zazen

SEIZA

  1. Seiza avec les « trois frappes », 3FM
  2.  Pratique du Silence, Mokuso
  3.  Au signal, se lever « assis », puis course avec rotations

2nde partie, à deux, SOLFEGE (à faire avec bâton si seul)

Donneur & receveur.

Eveil et enracinement du koshi, relier dynamiquement terre & ciel, coordination Jambe/corps/bras sur pas chassé, sur aller-retour kibadashi, et aller/aller kibadashi

3ème partie, à deux, les essentiels du corps,

Donneur & Receveur.

Mobilisation du Koshi & Etirements – synchronisation – coordination (haut-bas, droite–gauche) sur 4 techniques de base à une main, une avec le poing fermé (pas crispé), puis une à 2 mains, une sur mae-geri, une avec tai-sabaki et projection du partenaire pour une « chute » avant que je préfère appeler une « roue-shiatsu ».

Adel Paul Boulad, Novembre 2013

Publié dans Bulletins

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article